Le luxe de se payer un influenceur

Qui sont-ils ces influenceurs dont en entend parler de plus en plus? Issus du Web, ils ont souvent débuté avec un blogue, une page Facebook, Instagram et maintenant Youtube. Ce ne sont pas tous d’illustres inconnus qui se sont frayé une place au soleil à travers les médias sociaux : on voit de plus en plus de personnalités, de journalistes et de mannequins qui ont une réelle influence et sont suivis par des centaines de milliers, voire des millions de fans.

Caudalie_Ruban

Dans le monde de la mode, de la beauté et de tout ce qui touche notre style de vie,  deux plateformes semblent actuellement remporter la faveur du public : Instagram et Youtube. Twitter demeure un fil de presse et un relais important; Facebook reste toujours très fréquenté et populaire, mes les experts des médias sociaux s’en servent pour relayer leurs publications qui sont d’abord publiées sur leur propre blogue, bien conscients que Facebook pourrait leur faire faux-bond et fermer leur compte, ce qui aurait pour effet de faire disparaître tout le contenu qui s’y trouve.

Comme les marques sollicitent de plus en plus ces influenceurs du Web pour qu’ils acceptent de publier une entrée de blogue sur un nouveau produit ou d’en faire mention sur Instagram ou dans une vidéo Youtube, leurs tarifs augmentent continuellement. Par exemple, les marques sont parfois prêtes à payer des dizaines de milliers de dollars pour qu’un top-modèle diffuse une photo d’un produit sur son compte Instagram, car ses images peuvent obtenir instantanément des milliers de likes partout dans le monde.

IMG_7174IMG_7175

Pour nous, experts des relations publiques, il n’est pas toujours simple d’évaluer la valeur de ses influenceurs et de leur travail, car les marques se laissent souvent séduire par leur grand nombre d’abonnés sans se renseigner sur leur profil et leurs habitudes de consommation. Cela dit, les influenceurs sont des incontournables du monde des communications et il nous sera de plus en plus difficile de les convaincre de parler d’un produit sans les rémunérer.

Nata_Pub_influenceurs

Nous reviendrons certainement sur ce sujet qui commence à faire couleur beaucoup d’encre, plusieurs médias dont le le New York Times et La Presse+ y consacraient des articles :

Getting YouTube Stars to Sell Your Product

http://www.nytimes.com/2016/02/25/business/smallbusiness/getting-youtube-stars-to-sell-your-product.html

La publicité à l’heure des influenceurs :

http://plus.lapresse.ca/screens/e9897b2a-dc7e-4d73-ab91-4d8b778fdd41|.c93Xetd_Z2p.html

Le luxe et Mexico, la New York du sud !

Il s’agissait de mon deuxième voyage à Mexico, cette mégapole impressionnante qui regroupe à elle seule près du deux-tiers de la population canadienne; une ville empreinte d’histoire où des quartiers entiers ont été préservés et où l’on peut suivre pas à pas les traces de personnalités telles Frida Kahlo.

MEXICO_2

Mexico est une ville riche en musées et où se tiennent de très nombreux événements culturels chaque jour; elle possède un charme fou et une énergie semblable à celle de New York : c’est comme si la ville ne dormait jamais. En une semaine, impossible d’en faire le tour —  surtout que j’y étais en voyage d’affaires avec deux collègues et que notre agenda était rempli de rendez-vous —, mais j’ai eu le temps de constater que l’industrie du luxe y est bien vivante.

MEXICO_4

Les amateurs de grand luxe y sont en effet bien servis, car on y trouve toutes les grandes maisons : Emilio Pucci, Tiffany, Cartier, Fendi, Louis Vuitton, Gucci, Salvatore Ferragamo, Prada, Ermenegildo, Bvlgari, Bottega Veneta et Hermès, pour n’en nommer que quelques-unes. De plus, à notre arrivée, il y a avait à peine quelques jours qu’un tout nouveau Palacio de Hiero (Palais de Fer), qui fait partie d’une chaîne de grands magasins haut de gamme au Mexique, venait d’ouvrir ses portes. El Palacio de Hierro fait partie de Grupo Bal, un conglomérat mexicain aux intérêts diversifiés : assurance, exploitation minière et commerce de détail.

MEXICO_3

Tout comme à New York, nous avons vu défiler dans les boutiques la riche clientèle qui achète sans sourciller les produits qui lui font envie. Il y a donc plusieurs Mexico, tout comme il y a plusieurs New York, et je suis certaine que tout comme Marie-Joëlle Parent, qui a lancé récemment le guide 300 raisons d’aimer New York, on trouverait aisément des centaines de raisons d’aimer Mexico.

MEXICO_5 MEXICO_1

On y retourne? Oui, très vite, car la ville et ses habitants nous ont séduits.

Quand luxe rime avec camping

L’hiver a été très intense à Montréal cette année. Nous voilà à la mi-mars et l’envie de chaleur et de printemps m’a amenée à me pencher sur une nouvelle tendance que j’ai remarqué depuis quelques années : le camping de luxe ou le « glamping » selon nos cousins Français.

CAMPING1

Selon le site Les campingsdeluxe.fr, le Glamping, contraction entre camping et glamour, est une expression anglo-saxonne née en 2006. « C’est le résultat d’une nouvelle forme d’hébergement créée pour les amoureux de plein air qui conjugue respect de l’environnement, logement insolite et besoin de confort. »

CAMPING2

Le camping devient glamour, que ce soit sous un tipi, dans une cabane, une yourte ou une roulotte. Ni vraiment hôtel, ni totalement camping, cette nouvelle façon de camper gagne de plus en plus d’adeptes.

CAMPING3

Ce nouveau mode de camping écolo-chic avec une volonté de retour aux sources permet de passer des vacances au plus proche de la nature avec le luxe, le confort et le charme d’un hébergement haut de gamme ! »

Le Glamping ? Une nouvelle façon de voyager.  L’adoterez-vous cet été ?

http://www.lescampingsdeluxe.fr/

http://www.campingsluxe.fr/  

Nata

Le luxe et les nouveaux médias : travailler en double

Le rayonnement des marques à travers les nouveaux médias est en perpétuelle croissance. Lorsque mon équipe et moi évaluons la couverture de presse obtenue après un lancement de produit, les blogues, les sites Internet et les médias sociaux comptent bien souvent pour 50 % de la visibilité!

Bien que nos clients à la tête des marques luxe favorisent encore aujourd’hui les médias traditionnels (télés, radios, journaux et magazines papier), il est clair que le monde du Web est en train de devenir un incontournable et que les marques doivent développer des stratégies de rayonnement qui leur sont adaptées.

Burburry a été une des premières marques luxe très active sur les médias sociaux. Aujourd’hui, plus de 18 millions de fans « aiment » leur page Facebook. Leurs comptes Twitter et Instagram compte 3 millions d’abonnés chacun. Leur rayonnement dans l’univers des nouveaux médias est un réel modèle de stratégie marketing dont nous pouvons tous nous inspirer.

Burberry_1

Burberry_2

Quant à NATA PR, encore aujourd’hui, le succès de nos campagnes est en lien direct avec la qualité, mais aussi avec la quantité de nos relations, qui ne cesse d’augmenter : en effet, avec tous les nouveaux blogueurs et les journalistes Web professionnels, le nombre des personnes contacts avec qui nous échangeons régulièrement s’est multiplié par deux depuis 6 ans!

Après Facebook et Twitter, c’est maintenant au tour d’Instragram d’être le nouvel outil préféré de nos blogueuses mode, beauté et style de vie.  Quelles seront les nouvelles plateformes que nous utiliserons dans cinq ans ? Je suis persuadée qu’il y en aura de nouvelles et que nous devrons une fois de plus apprivoiser ces nouveaux canaux de diffusion pour encore mieux faire connaître les marques à d’éventuels clients…

À suivre!

Nata

Le luxe du changement ou le luxe de pouvoir se tromper

« Il n’y a qu’un seul luxe dans la vie, c’est de pouvoir se tromper… »

Jacques Brel

Joie,Risque-DIDEROT

Qui n’a jamais rêvé de changer sa vie, de tout larguer et de prendre le premier avion pour une destination inconnue ?  Sans vouloir agir de manière aussi extrême, il nous est possible à nous, Nord-Américains, de tout changer et de nous réinventer. N’est-ce pas là le luxe ultime : transcender sa peur, oser aller voir ailleurs, explorer et vivre de nouvelles expériences ? Finalement, le luxe extrême est peut-être celui de pouvoir se tromper…

Le risque du changement est ce qui m’anime présentement. Nous avons ouvert un bureau à Toronto il y a quelque mois et sans vouloir changer ma vie professionnelle du tout au tout, je suis en profonde réflexion sur qui nous sommes.  Quel type d’agence de relations publiques est NATA PR, en quoi est-elle différente des autres agences ? Comment décrire nos services de relations de presse en constante évolution, afin que les nouveaux clients captent ce qui fait la marque de notre entreprise depuis quinze ans, soit notre cœur ?

D’ici quelques semaines, cette nouvelle image sera intégrée à notre site Internet ainsi qu’à une nouvelle plateforme présentement en gestation. J’ai déjà des papillons dans l’estomac à la seule pensée de diffuser ce nouveau « nous », car je sais que ce changement de vie professionnelle aura également des impacts sur ma vie personnelle. Après quinze ans à la barre de NATA PR, je sais que tout est lié, travail, vie intime… mais rien n’est plus stimulant que le changement.

Vous nous en donnerez des nouvelles.

Nata